MENU

Tampon super Natracare - 20 pièces

Produit / distribué par:

Bio Partner Schweiz AG, Seon

Bio Partner est le plus grand grossiste de produits bio de Suisse. Ils livrent les clients du commerce spécialisé bio, du commerce de détail, la gastronomie et de l’industrie.

CHF 5.30
1.0 pièce(s)

Coton 100 % biologique • sans blanchiment au chlore • sans rayonne • certification biologique**

De nombreuses femmes ne savent pas que la rayonne et des mélanges de rayonne sont largement utilisés dans la fabrication des tampons. La rayonne est couramment blanchie au chlore et c’est une fibre extrêmement absorbante qui absorbe rapidement le flux des règles, mais peut simultanément assécher la membrane muqueuse qui protège naturellement le vagin.

La dioxine, un cancérogène toxique, est un produit dérivé de toutes les méthodes de blanchiment au chlore et on le trouve également dans l’environnement à différents niveaux en tant que produit dérivé de la pulvérisation de pesticides et de la pollution issue des incinérateurs. Il a été constaté que la dioxine s’accumule dans les tissus graisseux des animaux, y compris des humains, et elle devrait donc représenter une véritable préoccupation pour les femmes. Des publications scientifiques ont fait la preuve que même des niveaux bas de dioxines peuvent être liés au cancer, à l’endométriose, à la numération de spermatozoïdes faible et à la suppression du système immunitaire. Vu qu’une femme peut utiliser jusqu’à 11 000 tampons dans sa vie, elle pourrait s’exposer encore plus à la dioxine.

Les tampons Natracare sont tous confectionnés à partir de 100 % de coton biologique certifié et ce sont les premiers tampons en coton biologique totalement certifiés qui soient disponibles à l’heure actuelle dans le monde. Ils ne sont pas blanchis au chlore et les femmes peuvent être assurées qu’ils ne contiennent pas de matériaux synthétiques, comme de la rayonne ou des additifs chimiques, comme des liants ou des surfactants. Le coton biologique certifié élimine le risque d’exposition directe aux résidus des pesticides et fertilisants chimiques utilisés traditionnellement sur le coton.